MIEUX CONNAITRE NOS LEVRIERS

Chien lévrier : c'est en Egypte ancienne que l'on situe généralement l'origine des ancêtres des lévriers actuels, venus sans doute d' Ethiopie. Les Hyksos, venus du Moyen Orient, s'installèrent en Egypte avec des lévriers et des molosses. A l'avènement du Nouvel Empire égyptien, les lévriers perdirent leur utilité de chien de chasse et de gardien de troupeau pour devenir des chiens de compagnie. Seth, le diable, dieu du désordre et de la violence, fut représenté dès 4500 avant JC sous la forme d'un chien lévrier.

L'Egypte antique a toujours représenté dans les tombes les personnes, les animaux et les objets. Ainsi, les archéologues ont pu découvrir de nombreux indices. Par exemple, le tombeau de Pti dans lequel figure un chien lévrier jaune à oreilles pendantes qui chasse. Le tombeau du pharaon Antef II près duquel se trouvent différents chien dont deux lévriers. A en croire les figurations murales, le chien à la mode qu'affectionnaient les aristocrates de l'Ancien Empire était le tjézem (tésem ou Chésem), un lévrier aux oreilles droites et à la queue en tire-bouchon. Cependant, du point de vue zootechnique, il est impossible de parvenir à obtenir un chien correspondant, même de loin, au modèle idéal représenté et jusqu'à présent on n'a jamais trouvé de squelette qui s'en approchât. Au Moyen Empire, ce modèle idéal devient moins contraignant. On trouve également représentés des chiens à oreilles pendantes ou presque, dont la queue est souvent à peine tournée vers l'intérieur. Au Nouvel Empire, c'est une sorte de puissant chien de chasse qui passe au premier plan, avec de petites oreilles pendantes et une queue déployée au poil mi-long. Dès l'Ancien Empire, il y a en outre des représentations de gras « chiens-chiens » suralimentés et courts sur pattes ; le développement de cette difformité parviendra à son comble au Moyen Empire avec des chiens aux membres inférieurs extrêmement réduits.

Les égyptiens ont rapidement interprété cet animal comme un gardien des nécropoles funéraires. Les dieux qui ont empruntés l'apparence d'un chacal ou d'un chien sauvage d'Egypte ont le plus souvent un rôle dans l'autre monde, dans l'au-delà.

Le dieu à tête de chacal ou à forme intégrale de chacal le plus connu au monde est sans aucun doutes le dieu Anubis, de nombreuses représentations de cette divinité sont dessinées sur les parois des temples égyptiens, et des tombes funéraires bien sur.

 

Mais Anubis n'est pas le seul dieu Lévrier de l'Egypte Antique, voici la liste des dieux ayant une apparence de chien sauvage  dans la mythologie égyptienne. Le lieu de culte du dieu Anubis se trouvait à Cynopolis "la ville des chiens".

 

 

Liste des dieux ayant emprunté l'iconographie d'un chien ou d'un chacal 

puce

Am-Heh Le dieu du royaume des défunts, à tête de chacal

puce

Anupet La déesse représentée sous les traits d'une chienne sauvage

puce

Anubis Le dieu Chacal gardien des nécropoles funéraires

puce

Baba Le dieu à forme de chien roux

puce

Douamoutef Le dieu protecteur de l'estomac dans les vases canopes

puce

Hermanubis Le dieu guerrier à tête de chien

puce

Khentyimenty Le dieu chacal, dieu funéraire de la nécropole d'Abydos

puce

Ophoïs Le dieu chacal, guide des pharaons et des dieux